L’OFFENSIVE DE LA SOMME

-Visite le 30 Mars 2017-

1er Juillet – 18 Novembre 1916

« Il s’agit de l’une des batailles les plus meurtrières de l’histoire (hors victimes civiles), parmi les belligérants environ

1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. La première journée de cette bataille le 1er Juillet 1916,

fu, pour l’armée britannique une véritable catastrophe, avec 58 000 soldats mis hors de combat dont 19 240 morts.

 

PÉRONNE

est occupée pendant la quasi-totalité de guerre et est libérée

le 2 Septembre 1918 par les australiens.

« Entre 1914 et 1918 la ville comptabilisera près de 30% de victimes civiles !

Chaque jour le carillon de l’Hôtel de Ville ponctue à 12h et 18h

des accords de « La Madelon. »

 

La NÉCROPOLE NATIONALE d’ALBERT

(créé en 1923)

est un cimetière militaire français de la Grande Guerre situé sur le territoire de la commune d’Albert.

Il regroupe 6 290 corps dont 2 879 en quatre ossuaires. On y voit des tombes de soldats des troupes coloniales de confession musulmane.

Trois Britanniques sont également inhumés dans ce cimetière.

Les dépouilles qui y sont regroupées proviennent de différents cimetières militaires qui ont été supprimés. Par exemple, 49 corps se trouvaient dans le vieux cimetière de Fricourt.

A l'extrémité nord de la nécropole a été érigée une stèle sur laquelle sont inscrits

les noms de soldats inhumés dans les ossuaires.

    

 

 

 

 

 

Le TROU de MINE de BOISSELLE

90m de diamètre et 21m de profondeur. Vestige de la série d’explosions qui se déroulale 1er Juillet 1916, à 7h28.

« Il résulte de l'explosion d'une mine créée par les Royal Engineer Tunnelling Companies. Le trou a été formé par

près de 30 tonnes d'explosif. Il est la propriété

de Richard Dunning, vivant dans le Surrey, en Grande-Bretagne. »

 

      

      

      

   

BEAUMONT-HAMEL

MÉMORIAL TERRE-NEUVIEN

Géré par le Gouvernement Canada

« Le 1er Juillet 1916, à 9h15, les hommes du régiment terre-neuvien,

 à peine sortis de leur tranchée, se trouvèrent pris sous

le feu des mitrailleuses allemandes. Une demi-heure plus tard,

ils n’étaient plus que 68 valides.

Tous les officiers avaient tués ou blessés. Proportionnellement aux effectifs engagés, cette action fut l’une des plus meurtrières

de l’offensive de la Somme.

 

    

    

La BUTTE

du CARIBOU

Statue en bronze,

inaugurée en 1925

Le caribou est l’insigne dela « Royal Newfoundland Regiment »

 

  

    

 

« La TOUR d’ULSTER »

érigée en 1921

également appelée Tour de Belfast ou Tour Hélène est une copie d’une tour du Parc de Clandeboyne en Irlande. Le 1er Juillet 1916 la 36è division d’Ulster se met en marche à 7h30. Ce fut la seule unité à avoir atteint son objectif le 1er Juillet, mais les soldats irlandais furent pris sous le feu du barrage roulant de l’artillerie britannique et sous les mitrailleuses allemandes. Environ 1 homme sur 4, soit plus de 5 000 hommes ont été tués, blessés, portés disparus. ou fait prisonniers.

 

 

MÉMORIAL de TIEPVAL

Culminant à 45m de hauteur, c’est le plus grand mémorial de guerre du Commonwealth au monde.

72 205 noms de soldats disparus sont gravés dans la pierre de ses piliers.

Théâtre de la bataille de la Somme en 1916 : les allemands, des hauteurs du village, dominent l’armée française restée en contrebas.

 

« L’HISTORIAL »

Musée de la Grande Guerre

à Péronne

Construit en 1992, il est ancré au château médiéval.

La collection unique de 70 000 objets montre ainsi la vie des soldats mais également des civils. La culture de guerre, celle des populations civiles et militaires, est développée à travers les trois principaux belligérants du front occidental

(Allemagne, Grande-Bretagne, France)

      

      

            

      

  

      

      

Retour vers Mont-Saint-Aignan